Shop Mobile More Submit  Join Login

APA covers / Couvertures d'APA

Journal Entry: Mon Feb 4, 2008, 9:11 AM
English

I write this journal because I will upload a series of related pictures, and I don't want to put a long introduction in each (or even one) Artist's Comments...



Do you know there was a time, in the previous century, no, in the previous millennium!, where most people haven't access to Internet?
They used to write things on paper, sometime even by hand, and put these "letters" in "envelopes", they sticked "stamps" (little pictures with monetary value) on these envelopes and sent them with the Post Office.
Yes, the same that today provides you with invoices and spam on paper... That's what geeks call snail mail...



At the time, people passionated by a topic, be it science-fiction/fantasy, comics, music, movies, role playing games... made fanzines. They collected (often for free) articles and works from amateurs (some which became later well known professionals), reproducing them with techniques going from alchohol copier to professional printer, but most often using a simple copy machine (Xerox). Then they distributed the issues in little shops or to subscribers. And they were often spending more money than they earned...



At the start of the '90s, I discovered an alternate way: APAs. These Amateur Press Associations collect works from their members, and money too, to feed an account. The publisher compiles the works, reproduces them and sends them to members, taking the costs (copying, sending) on the accounts. There are variants, like selling some extra issues to get money and new members, requesting the members to participate more or less regularly, etc.



I discovered that concept, very popular in the USA (at the time; I don't know if there are still much APAs), with lot of topics (the above, politics, religions, local news, etc.), with the French AAAPA (Ailleurs & Autre APA), centered around science-fiction/fantasy. I started seriously to type (on a mechanical typewriter!) to participate there. I participated also to an APArock, which included an audio cassette to share our tastes.



Some years later, being involved a lot in the French anime/manga fandom, participating to the AnimeLand fanzine (later becoming a well known magazine), I had the idea to create an APA around this theme. Thus was born Animapa, were people shared thoughts and tastes on anime and manga. I made the covers of the issue #0 (a proof of concept...) and #1, then other participants made the covers, I reserved for myself #5, #10 and #15.
Meanwhile, seeing lot of participants were good drawers, I launched also the GraphAPA: the idea was to showcase graphical works (illustrations, comics), and to comment on the works of the previous issue. Sounds familiar? =)
Again, I did the covers of the issues #1 and #5.



These APAs were successful, Animapa had 33 members at issue #10, published in two A5 volumes of roughly 100 pages each; and the GraphAPA had over 150 A4 pages, with 25 members. But in 1995 I had to left responsibility to a member, lacking time to manage correctly the association: the issues were late.
It was a nice adventure, exciting despite the big work. I really enjoyed it.
Now, I do similar stuff... on Internet. So do most of the previous members, I suppose.




Français

J'écris ce journal parce que je vais téléverser une série d'images en relation, et je ne veux pas mettre une longue introduction dans chaque Artist's Comments...



Savez-vous qu'il fut un temps, au siècle dernier, non, au millénaire précédent !, où la plupart des gens n'avait pas accès à Internet ?
Ils écrivaient des choses sur papier, quelque fois même à la main, et mettaient ces « lettres » dans des « enveloppes », ils collaient des « timbres » (petites images avec une valeur monétaire) sur ces enveloppes et les envoyaient avec la Poste.
Oui, celle-là même qui vous fournit en factures et en spam sur papier... C'est ce que les geeks appellent snail mail (courrier par escargot)...



À l'époque, les personnes passionnées par un sujet, que ce soit la science-fiction/fantastique, les BDs, la musique, les films, les jeux de rôle... faisaient un fanzine. Ils collectaient (souvent gratuitement) des articles et travaux d'amateurs (certains sont devenus des professionnels reconnus), les reproduisant avec des techniques allant du reproducteur à alcool à l'imprimeur professionnel, mais le plus souvent passant par un photocopieur. Puis ils distribuaient les numéros dans de petites boutiques ou à des abonnés. Et souvent ils dépensaient plus d'argent qu'ils n'en gagnaient...



Au début des années 90, j'ai découvert une alternative : les APA. Ces Amateur Press Associations collectent les travaux de leurs membres, et leur argent aussi, pour alimenter un compte. L'éditeur compile les travaux, les reproduisent et les envoient aux membres, prélevant les coûts de reproduction et d'envoi sur les comptes. Il y a des variantes, comme vendre des numéros supplémentaires pour gagner un peu d'argent et de nouveaux membres, demander aux membres une participation plus ou moins régulière, etc.



J'ai découvert ce concept, très populaire aux USA (à l'époque; je ne sais pas s'il en reste beaucoup de nos jours), avec plein de sujets (ceux ci-dessus, la politique, la religion, les nouvelles locales, etc.), avec l'AAAPA français (Ailleurs & Autre APA), centré sur la science-fiction/fantastique. J'ai commencé alors sérieusement à taper à la machine (mécanique) pour y participer. J'ai aussi participé à l'APArock, qui incluait une cassette audio pour partager nos goûts.



Quelques années plus tard, étant beaucoup impliqué dans le fandom français anime/manga, participant au fanzine AnimeLand (devenu plus tard un magazine bien connu), j'ai eu l'idée de créer une APA autour de ce thème. Ainsi fut né Animapa, où les gens partageaient leurs passions pour l'anime et le manga. J'ai fait les couvertures pour le numéro 0 (un premier essai) et 1, puis d'autres participants ont fait des couvertures, je me suis réservé celles des numéros 5, 10 et 15.
Entre temps, voyant que de nombreux participants (apaïens) étaient bon dessinateurs, j'ai aussi lancé la GraphAPA : l'idée était de montrer des œuvres graphiques (illustrations, BD), et de commenter les travaux du numéro précédent. Cela vous semble familier ? =)
Là encore, j'ai fait les couvertures des numéros 1 et 5.



Ces APA étaient des succès, l'Animapa avait 33 membres au numéro 10, publié en deux volumes A5 d'environ 100 pages chacun ; et la GraphAPA avait plus de 150 pages A4, avec 25 membres. Mais en 1995 j'ai dû donner le contrôle à un membre, faute de temps pour gérer correctement l'association informelle : les numéros prenaient de plus en plus de retard.
C'était une belle aventure, excitante en dépit du gros boulot que cela représentait. J'ai vraiment aimé ça.
Maintenant, je suis actif... sur Internet. Comme la plupart des membres, je suppose.




  • Listening to: The Raconteurs
  • Reading: Icare (Mbius/Tanigushi)
  • Watching: My devWatch backlog!
Flagged as Spam
:iconphilho:
philho Featured By Owner Feb 11, 2008  Hobbyist Traditional Artist
Yeah, fanzines are labor of love, or rather of passion! Some become magazines, some last because they have a good fan base (and/or the editor is willing to pour money in it) but lot of them are short lived.

I too had to choose in my youth between an artistic career or something else. Feeling no vocation for being a starving artist, I chose the scientific field.
But somehow, I managed to make my way to a creative work. At least, I find computer programming creative: you have to find smart and elegant algorithms, you design user friendly interfaces, etc.
I won't be known worldwide for my comics (unlikely in any case...) but at least I can feed my family! =)
Reply
Add a Comment:
 
×

:iconphilho: More from philho


More from DeviantArt



Details

Submitted on
February 4, 2008
Link
Thumb

Stats

Views
3,616
Favourites
0
Comments
2
×